CAT – la délocalisation malgré des profits records

Le secteur manufacturier au Canada se porte mal, la crise de 2008 a affaibli un grand nombre de compagnies et il semble que l’appétit des profits semble en vois de tuer ce qui reste encore.  Caterpillar avant l’annonce de cette nouvelle était pour moi quelque chose de cool, le petit garçon en moi ayant toujours voulu conduire ces machines jaunes. Maintenant, elle est devenue l’incarnation de ce qui est pourri dans notre système, le gain maximum peu importe les conséquences. Après un lock-out, (ce qui semble la nouvelle façon de fermer les entreprises aux prise avec des travailleurs ayant un salaire leur permettant de vivre une vie correcte avec notre niveau de vie), la compagnie demande à ces travailleurs de couper dans leurs salaires de 50%. C’est incroyable, ce ne sont pas des salaires indécents que l’on voit ici, mais des salaires de 35 $/ heure qui deviendrait à 18$. EN 2010, selon les statistiques que j’ai pu obtenir, 8 hauts cadres de cette compagnie empocher en 2010 la coquette somme de 67,8 millions de $, ce qui n’est pas exceptionnel, c’est proprement scandaleux.  Voici donc mon affiche en anglais qui dénonce cette absurdité qui permet à une entreprise rentable qui reçoit de l’argent public  sous forme de congé d’impôt à hauteur de 5 millions de fermer à peine trois ans plus tard une usine qui semblait rentable.

L’affiche en format PDF avec les hyperliens.

CAT_campaign

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s