La gestion comptable des réalités humaines, un échec consommé

L’économie, c’est important. Mais on se demande parfois si elle est maintenant encore au service du progrès humain ou si c’est nous qui sommes à son service. Le discours économique a depuis longtemps pris toute la place dans les politiques publiques le rêve d’une société plus juste à capitulé face à celui d’être une société riche (lire l’individu). Le discours dominant de la gestion est celui d’une gestion comptable de la réalité humaine dans de plus en plus de sphères de la vie humaine.  Ce discours a un impact direct sur la vie d’une personne proche, d’origine Grecque, qui depuis 3 mois ne reçoit plus sa pension de retraite… Son pays natal, endetté à l’os n’a autre choix que de mettre des milliers de personnes au chômage, couper les allocations de toutes sortes et ne pas payer ses fonctionnaires, fort nombreux d’ailleurs.

Pour ce courant de pensée, les travailleurs sont des ressources, non des êtres humains. Ils sont interchangeables et exportables lorsque leurs conditions de travail apparaissent scandaleusement généreuses vis à vis leurs compétiteurs de l’Inde ou de la Chine ou d’ailleurs. Même si pour l’instant, le Canada lui-même est un pays de délocalisation pour les E.U., dans certains secteurs d’activité, notre tour viendra notamment dans les TIC. Après la délocalisation des usines manufacturières celui des concepteurs suivra?

La productivité économique est maintenant la religion et quiconque s’oppose à certains de ces excès est taxé d’ignorant économique au mieux, de communiste au pire. Je ne suis pas contre le capitalisme mais contre celui qui méprise la vie et le respect des populations qu’il prétend améliorer le sort. Les excès de privilèges fiscaux des uns résonne comme une farce de mauvais goût vu les hausses scandaleuses de tarifs que subit la classe moyenne partout en Occident.

La spéculation des marchés sur les productions agricoles lors de la flambée des prix de l’essence et l’engouement pour la production d’éthanol a affamé des millions de personne en augmentant artificiellement le prix du blé.

De même le fait que les agences de notation puissent dévaluer la cote de crédit d’un pays et ensuite lui charger des taux d’intérêts entraînant la coupure de nombreux programmes sociaux, de retraites et d’autres mesures normales à tout pays développé est une source d’inquiétude et de révolte. Il est vrai que plusieurs de ces pays n’ont pas été des modèles de gestion, mais ces mêmes agences ont continué à prêter des fonds à ces pays tout en sachant toutes ces données.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres j’ai conçu ces trois affiches qui dénoncent cette «comptabilisation» de notre réalité. En espérant qu’elle suscite une prise de conscience et un retour vers des valeurs plus humanistes.

Un peu de lecture pour en savoir plus sur les faits :

La crise alimentaire de 2008 avec les causes environnementales et économiques :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_alimentaire_mondiale_de_2007-2008

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2008/04/22/011-crise-alimentaire-pays-nord.shtml

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2008/04/14/009-crise-alimentaire.shtml

La délocalisation :

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/technologie/201111/15/01-4468181-cgi-sinquiete-de-la-delocalisation-demplois-en-inde.php

http://www.unctad.org/Templates/webflyer.asp?docid=12272&intItemID=1397&lang=2

Les pays en faillite bientôt, à qui la faute, les agences de notations, les pays eux-mêmes ou les deux?

Articles intéressant du Figaro :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/08/10/04016-20110810ARTFIG00352-dans-les-arriere-cuisines-des-agences-de-notation.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/24/04016-20110624ARTFIG00687-le-monde-vu-par-les-agences-de-notation.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/08/09/04016-20110809ARTFIG00312-agences-de-notation-ces-hommes-qui-notent-les-etats.php

Un autre article du monde :

http://www.lemonde.fr/crise-financiere/live/2011/11/01/crise-de-l-euro-suivez-la-situation-en-direct_1597060_1581613.html

la crise grecque en graphique et son impact sur les autres pays de la zone euro :

http://www.greekcrisis.net/

Les affiches :

L'environnement, une donnée secondaire pour bien des acheteurs d'actions et de services.
Une victime de l'environnement et de la spéculation, incapable de se nourrir à cause de l'augmentation des prix.
La première affiche colorant un classique de la sculpture de lignes d'un papier de livre comptable.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s